Démarche

À travers mon travail artistique, je privilégie une approche instinctive et spontanée. Chaque peinture est un voyage. Je suis inspirée par mon monde intérieur, l’inconnu, une impression que je n’attends pas, des mots, l’atmosphère ressentie et visualisée à la lecture d’un poème, des contrastes de couleurs et de formes. Le fil conducteur est souvent ténu, un vécu d’abord plus ou moins ressenti mais qui persiste, une préoccupation, une image, une sorte de flou. Rien de précis à partir duquel j’improvise. Rien n’est définitif au départ. Il n’y a pas de plan, rien n’est formulé à l’avance. Ce qui n’est qu’une ébauche au départ, s’élabore au fur et à mesure.

Comme dans une mise en scène les gestes posés sont la trame de fond. Ce qui prend forme ne représente pas une image réaliste. Mes peintures sont davantage abstraites. J’ai d’abord exploré différents supports et médiums, mais actuellement, je travaille surtout sur le papier. Mon travail se fait, présentement, en série. Cela me permet d’aller au bout de l’exploration. Quand je peins, je suis entièrement dans l’œuvre qui prend vie.

À partir de 2008,  je crée en faisant des tracés sur une surface. Les images texturées sont réalisées avec différents objets du quotidien. Naissent ainsi, des formes, des lignes et des traces. Ces frottis forment le graphisme de base. Le mouvement se fait à l’aveugle sur une feuille de papier japonais ou autre avec un crayon graphite ou autres médiums. Cette empreinte répétée se fait rapidement et est différente dans son exécution pour chaque feuille. L’espace ainsi créé devient alors porteur de sens et laisse apparaître le scénario de base: des lignes plus ou moins accentuées, des taches plus ou moins marquées que je vais par la suite relier, réduire et associer.

Je me laisse guider par ce qui se présente. Je recherche alors un équilibre, une harmonie et une atmosphère. J’explore, intuitivement, un espace ouvert et mon processus est une forme de jeu.